LES SCULPTURES : objets à usage quotidien en bronze et en or

Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le icket de métro

Le ticket de métro, or 18 carats, 2,8 x 3 x 5 cm, 2008

Les sculptures sont des objets de taille modeste réalisées à l'échelle 1 en bronze ou en or.



Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le icket de métro

Le ticket de métro, or 18 carats, 2,7 x 3 x 2,5 cm, 2008

Les pièces représentées sont des objets courants, dont le contact manuel est souvent quotidien. Banals et usuels, ce sont des artefacts auxquels on ne prête guère attention et qui ne feraient pas l'objet de sculptures dans l'art antérieur au XXe siècle. Ce sont des biens sans valeur économique originelle forte : télécommande, bombe aérosol, boite de sucre en poudre de 1 kg, liquide vaisselle, ticket de métro, coton tige, étui de préservatif. Ce sont des articles que l'on tient bien en main, que l'on a l'habitude de manier.



Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le icket de métro

Le ticket de métro, or 18 carats, 1,6 x 2,7 x 6,4 cm, 2008

L'artiste nomme les éléments en or des " sculptures de poche ", ce qui rappelle leur origine : le fond d'un sac à main ou celui d'une poche, mais qui surtout rend compte de la volonté d' un nouveau rapport à la sculpture qui devient déplacable (que l'on garde sur soi), que l'on peut égarer et dont le contact par le toucher est encouragé.



Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le icket de métro

Le ticket de métro, or 18 carats, 1,6 x 2,7 x 6,4 cm, 2008

Les sculptures sont les représentations de ces objets dont la forme est légèrement modifiée par l'artiste. Elles donnent l'impression d'avoir été déformées par le maniement habituel et fréquent. Jean-Christophe Robert, par le choix de ses matières (bronze et or), transforme ce qu'il représente en lui additionnant de nouvelles valeurs économique et pondérale pour les bronzes. Ces ajouts d'éléments ont pour conséquence le nouveau regard du spectateur et parfois sa surprise. En effet, le nouveau poids de l'objet touché quotidiennement ou la nouvelle valeur pécuniaire d'un produit habituellement peu considéré pour cette dimension créent de la distance et permettent de redécouvrir l'objet.



Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le icket de métro

Le ticket de métro, or 18 carats, 1,6 x 3 x 1,6 cm, 2008

Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le coton tige

Le coton tige, or 18 carats, 0,5 x 0,5 x 8 cm, 2008

Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le coton tige

Le coton tige, or 18 carats, 0,5 x 0,5 x 8 cm, 2008

Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le préservatif

Le préservatif, or 18 carats, 0,5 x 5,5 x 5,5 cm, 2008

Oeuvre de JEAN-CHRISTOPHE ROBERT : Le téléphone portable

Le téléphone portable, bronze, 2,1 x 4,2 x 10 cm, 2008